L'aquajogging - plus qu'une activité sportive régénérante

mercredi, 17. août 2016

L'aquajogging - plus qu'une activité sportive régénérante

L’aquajogging est de plus en plus populaire. Peu d’entre nous connaissent en revanche véritablement les effets de cette activité, principalement connue en raison de sa pratique recommandée après une blessure.

Réduire cette discipline à des personnes âgées discutant avec un grand sourire dans une piscine et une grande erreur. Ce sport peut être extrêmement épuisant et fatigant à tel point que même les coureurs de fond auront ici la possibilité d’augmenter et de stimuler leur endurance et leur vitesse. Les personnes désirant perdre du poids y trouveront également leur compte, car beaucoup plus de calories se verront brûlées que lors d’un footing habituel.

Qu’est ce que l’aquajogging ?

Lors de l’aquajogging, vous courez dans l’eau, comme son nom l’indique. Afin que cela soit possible, un gilet spécial qui permet de flotter, est nécessaire. Cela ne signifie en aucun cas que cette activité sera simple.
En effet, l’eau est 800 fois plus dense que l’air. Courir dans l’eau sera donc bien plus fatigant que la course classique, même si la force de gravité n’a quasiment aucun effet dans l’eau.

Quels sont les avantages de l’aquajogging ?

Cette discipline sportive présente de nombreux avantages. Comme évoqué auparavant, l’eau est beaucoup plus dense que l’air, ce qui rend cette discipline beaucoup plus fatigante, néanmoins adaptée à tous, car étant iso-cinétique. Cela signifie que chacun peut déterminer le niveau de difficulté. En l’absence de déplacement, de mobilité, il n’y a pas de résistance qui apparaît, et donc aucun effort ne sera nécessité. En revanche, plus les mouvements sont rapides, plus cela sera éprouvant.

  • le risque de blessure est minime
  • ce sport sollicitera l’ensemble de votre corps
  • ce sport stimulera non seulement votre endurance, votre coordination, votre force mais aussi votre puissance développée.
  • Un des aspects les plus positifs : les articulations, et les tendons ne sont pas sollicités de manière trop violente. Lors de la course à pied, les membres inférieurs sont victimes de mise à contribution, à des chocs. Cela peut entraîner des blessures ou des symptômes liés à un effort excessif. Ce genre de désagrément n’apparaît pas ici.

Astuces pour débuter

  • échauffez-vous. Comme avant la pratique de n’importe quel sport, l’échauffement est primordial.
  • Utilisez une montre à fréquence cardiaque. Contrairement à la course à pied classique, on ne remarque pas lorsque la vitesse baisse. Afin que l’intensité reste la même, il est donc recommandé d’utiliser un pulsomètre étanche. En raison de la pression de l’eau, la fréquence cardiaque maximale affichée est plus faible d’environ 10 battements.
  • Suivez un cours. Le mouvement à faire lors de l’aquajogging n’est pas le même que celui effectué lors de la course à pied classique. Il est tout d’abord indispensable de l’apprendre. Afin de tirer le maximum de ces séances d'entraînement, il est conseillé d’exécuter les mouvements correctement.
  • Vous pouvez également alterner nage et course à pied pour apporter un peu de diversité à cette pratique.

L’aquajogging est une discipline sportive à part entière. Il est possible de la pratiquer sans avoir été blessé auparavant. Pour les amateurs de course, l’aquajogging est le complément parfait pour leur activité sportive. Ils peuvent ainsi augmenter leur performance de manière globale, et s’entraîner plus souvent sans augmenter le risque de blessure.