Entraînement, conseils pour les débutants !

mercredi, 22. juillet 2020

Entraînement, conseils pour les débutants !

Quiconque s'entraîne régulièrement sait à quel point la mise en route fut compliquée et fatigante. Le vrai défi lorsque vous commencez à vous entraîner est de maintenir la cohérence et de vous entraîner même lorsque vous n'en avez pas envie ! Mais à force de persuasion et de rigueur, cela deviendra une habitude dans votre routine quotidienne.

Quand ce point est-il enfin atteint ? Cela varie d'une personne à l'autre. La science nous dit qu'il faut 18 à 254 jours pour qu'une habitude s'établisse. Donc, dans le pire des cas, vous devrez tenir un peu plus de huit mois, avant que l'entraînement ne devienne une véritable habitude dans votre vie quotidienne.

Cependant, ce processus est très probablement beaucoup plus rapide. Pour vous assurer que c'est le cas, il existe quelques petites astuces qui peuvent aider les débutants à démarrer plus facilement ce chemin. Voyons certains d'entre eux !

Fixer des objectifs

Pour commencer, il est bon de se fixer un objectif. Cela doit être difficile, mais réalisable. Il est également préférable de fixer une date fixe, un rendez-vous, comme courir un marathon. Avoir un objectif clair est plus motivant et vous aide à rester concentré.

S'entraîner à la fatigue

La formation est très fatigante au début et parfois même désagréable. Cela se produit parce que nous avons besoin d'une période d'ajustement. Notre corps s'habitue progressivement à l'effort et, en même temps, notre esprit est également façonné. Plus vous vous entraînez, plus vous sortez souvent de votre zone de confort, plus vous devenez une meilleure version de vous-même.

Fixez-vous de petits objectifs intermédiaires

C'est bien d'avoir un gros objectif, mais en même temps cela peut aussi vous faire peur. La peur de ne pas y arriver, en pensant au but final, est toujours cachée. Pour ne pas jeter l'éponge, il est important de rester motivé et de suivre régulièrement ses progrès. Pour ce faire, la définition d'objectifs intermédiaires relativement faciles à atteindre peut aider. Pour en revenir à l'exemple du marathon, au lieu d'avoir l'idée du marathon en tête, commencez avec l'objectif de courir cinq kilomètres d'affilée. Une fois que vous avez atteint ce jalon, passez à l'étape suivante: dix kilomètres ou sept. Écoutez toujours votre corps et votre esprit. S'il y a une sorte de résistance, choisissez un objectif intermédiaire moins ambitieux et progressez vers votre objectif une étape à la fois.

La variété aide

Quel que soit le type d'entraînement que vous effectuez, à un moment donné, un mécanisme de routine entre en action et pourrait affecter la motivation. C'est pourquoi la variété est importante. Il est conseillé de modifier régulièrement votre plan d'entraînement afin d'avoir toujours de nouveaux stimuli. Si vous faites de la musculation, c'est relativement simple : changez simplement le type d'exercice. En course à pied, vous pouvez essayer, par exemple, d'inclure des sprints courts et de les alterner avec la course d'endurance.

Contrôle médical

Si vous n'avez pas été physiquement actif depuis longtemps, il est bon de consulter un médecin avant de commencer tout type d'entraînement intensif. Ceci est particulièrement important pour les hommes de plus de 45 ans et les femmes de plus de 55 ans. Vous devez absolument informer votre médecin si vous avez des problèmes de santé et discuter avec lui si le sport que vous souhaitez pratiquer est le meilleur ou s'il existe de meilleures alternatives.

Calme et constance

Il est important de commencer à s'entraîner progressivement et de ne pas en faire trop. Tout d'abord, le risque de blessure est extrêmement élevé, car vous effectuez des mouvements que vous ne connaissez pas. De plus, la motivation disparaît immédiatement si après l'entraînement vous êtes épuisé !

Faites attention au régime

Le mouvement physique stimule le métabolisme et nous fait brûler plus de calories. Assurez-vous donc d'avoir suffisamment d'énergie et faites attention à ce que vous mangez. Il est important d'avoir une alimentation équilibrée et de ne pas trop manger. D'une manière générale, les glucides sont une bonne source d'énergie avant l'entraînement, les protéines vont bien après.

Boire, boire, boire

N'oubliez pas de boire suffisamment tout au long de la journée. L'eau ou le thé non sucré est idéal. Aucune boisson électrolytique spéciale n'est nécessaire, à moins que vous ne vous entraîniez pendant très longtemps. Obtenir trop peu de liquides peut provoquer des crampes et un épuisement dû à la chaleur, l'hydratation est donc essentielle.

Entraînement de force ou d'endurance ? Les deux !

Il est préférable d'alterner entre les entraînements de force et d'endurance, comme deux entraînements de force et un entraînement d'endurance par semaine, et de faire l'inverse la semaine suivante. Ce serait la solution optimale. Si ce n'est pas possible, même une séance d'entraînement d'une semaine vaut mieux que rien !

Choisissez le bon équipement

Chaque exercice nécessite le bon équipement. S'entraîner avec les mauvais outils peut être non seulement moins amusant, mais aussi moins efficace. Cela ne signifie pas que vous devez maintenant acheter le meilleur des meilleurs sur le marché, mais il est toujours bon d'avoir le bon équipement pour le sport que vous avez choisi de pratiquer. Si nécessaire, vous pouvez demander conseil à un expert sur l'équipement adapté.

Attention à la technique

Quel que soit le sport que vous commencez à pratiquer, vous devez toujours faire attention à la bonne technique. La meilleure chose à faire est d'avoir un entraîneur qui peut vous expliquer et vous enseigner la bonne technique pour chaque exercice. Ceci est important pour maximiser l'efficacité de l'entraînement et, surtout, pour réduire le risque de blessure.

Il ne reste plus qu'à commencer l'entraînement ... alors nous vous souhaitons beaucoup de plaisir et bonne chance !