Sport contre la dépression?

mardi, 31. mai 2016

Sport contre la dépression?

Le sport aide-t-il en cas de dépression ? De nombreuses études sur ce thème ont été menées et systématiquement des résultats divergents ont été publiés. La question semble désormais avoir trouvé sa réponse.

Les connaissances scientifiques actuelles suggèrent fortement que le sport peut avoir des conséquences très positives en cas de dépression. Le phénomène suivant fut observé : chez les personnes touchées la pratique régulière d’une activité sportive a conduit à des changements d’un point de vue chimique du cerveau,  qui en règle générale ne sont possibles qu’associés à des médicaments.

A propos de la dépression

La dépression est la maladie d’ordre psychique la plus souvent diagnostiquée. Plus d’une personne sur dix est sujette à une dépression au cours de son existence. Les symptômes typiques sont le découragement, le manque d’énergie et de motivation. Les personnes victimes de dépressions sont possédées par des peurs, ne peuvent s’arrêter de penser ou d’être anxieux etc. Les dépressions peuvent une avoir influence négative encore plus importante que la diabète ou encore l’arthrite.

Bougez ! 

Les humeurs dépressives étaient déjà connues des Grecs pendant à l’Antiquité. Que la dépression peut être soulagée par une activité, n’est pas chose nouvelle.

Mais la question de savoir pourquoi le sport pour la dépression fonctionne si bien ne sont pas encore entièrement compris , même aujourd'hui. Probablement beaucoup de facteurs sont impliqués, ce qui le rend si difficile une détermination précise.

De nombreux effets du sport sur la dépression sont connus. Le sport :

  • stimule la bonne humeur
  • stimule l’énergie et réduit la passivité
  • distrait
  • apporte des succès
  • brise les spirales négatives
  • collectif, apporte un soutien psychologique grâce à l’effet de groupe

Ces effets sont aussi causés par des changements d’un point de vue chimique dans le cerveau, déclenchés par le cerveau :

  • lors d’une activité physique, en particulier les sports d’endurance, l’hormone du bonheur, l’endorphine, est sécrétée. Cela améliore l’humeur.
  • Il est probable que la pratique de sport stimule le production de sérotonine. Ce neurotransmetteur est, en quelque sorte, le “messager du bonheur” dans le corps humain. Un haut niveau de sérotonine permet de voir les choses du bon côté et de manière équilibrée. Les patients atteints de dépression possèdent souvent de très faibles niveaux de sérotonine, ce qui explique pourquoi leur traitement est composé de médicaments visant à l’augmenter.
  • L' effort physique augmente la production de noradrénaline. Cette substance messagère importante est par ailleurs souvent trouvée chez les personnes déprimées en faibles concentrations.
  • A tout ceci s’ajoute une forte composante psychothérapeutique. Grâce au sport il est possible de stopper une spirale négative, de moins ruminer. Il apporte également une solution pour sortir d’une certaine passivité, permet de prendre des initiatives et va stimuler la confiance en soi.
  • Bouger stimule la croissance cellulaire dans l’hippocampe. Lors d’une dépression, les cellules de l’hippocampe ont tendance à mourir. Le sport contrecarre ce phénomène.
  • Pour finir, grâce à la pratique d’une activité physique, sportive, le cortisol, l’hormone du stress est dégradée, ce qui a un effet positif sur l’humeur.

Questions ouvertes

En dépit de toutes ces connaissances, ils existent encore des questions sans réponse. Il est par exemple non connu, à quelle fréquence et pendant quelle durée il est nécessaire de pratiquer une activité sportive afin que des effets positifs soient visibles. Nous recommandons de pratiquer du sport au moins deux fois par semaine, voire plus, sans en abuser. La question “Quel sport pratiquer ?” est, elle aussi, sans réponse. Certaines études affirment que les sports de force sont les meilleurs tandis que d’autres ne jurent que par les effets des sports d’endurance. Il est essentiel de ne pas oublier que seuls, les effets du sport ne pourront pas guérir cette dépression. Il s’agit d’une maladie grave, qui a indispensablement besoin d’une évaluation par un professionnel de la santé. Il est donc ainsi préférable de s’entretenir à votre médecin afin d’opter pour le meilleur sport. vous pourrez ensuite avoir des attentes réalistes. Très souvent la prise de médicaments, combinées à une pratique sportive, a eu des effets très positifs sur la dépression. Une activité physique régulière réduit également le risque de rechute.